Le métier de coach en émotionnel

Le coaching avec Anouk, c'est entrer dans un univers bienveillant, sans jugement. C'est comme avoir tout à coup un porte-parole pour cette petite voix que l'on a au fond de nous mais qu'on n'écoute pas toujours, et apprendre à lui faire confiance. C'est aussi pouvoir obtenir un avis objectif sur des situations de la vie, que l'on n'a pas toujours quand on se confie à des amis ou de la famille. Avec Anouk, j'ai réappris l'importance de croire que tous mes rêves peuvent devenir réalité.

Stéphanie


Il y a un an j’ouvrais ma pratique en Life Coaching. Pleine d’excitation et d’enthousiasme mais aussi, comme au début de chaque nouvelle grande aventure…

Pleine de questionnements, de doutes et de peurs.

Voici les choses que j’ai apprise depuis le début de mon activité en tant que coach émotionnel.

IMG_2682.jpg

Pour un retour sur mon histoire, lorsque j’avais 21 ans j’ai quitté mon poste en Marketing pour partir surfer et voyager le monde. C’est lors de cette aventure que j’ai appris à me connaître et que j’ai fait de grandes avancées, si on peut dire, sur le chemin de la vie. C’est cette expérience qui a motivé mon désir d’être coach.

Dans mon métier, j’aide ceux qui se sentent émotionnellement bloqué à vivre leurs rêves. Je commence en faisant remplir un “Manuel D’exploration” pour que je puisse m’imprégner de l’histoire et des émotions de la personne. Puis, je repère les zones de turbulences, celles qui me semblent fragiles ou rafistolées avec du duct tap, et ensemble avec la personne, nous explorons ces zones pour qu’elle puisse avancer plus sereinement dans la vie. Je donne beaucoup d’explications et de conseils sur la navigation vers les rêves, cependant c’est à la personne de voir si elle veut bien naviguer ou pas.

Si le Life Coaching est bien connu dans les pays anglo saxon, c’est un métier encore mystérieux en France. Mais comme j’ai l’habitude d’être toujours un peu décalée ça ne m’a pas fait plus peur que ça…

Il m’a fallut environs 5 mois après avoir obtenu mon diplôme de coach à l’Université de Integrative Nutrition pour commencer à créer mon site internet et finalement me lancer. Avec du recul, je vois à quel point j’avais beaucoup de résistances et de peurs. Cependant, l’idée de mettre en place ma pratique de coach était quelque chose qui m’animait depuis trop longtemps pour ne pas me jeter dans le feu.

Bien que j’ai obtenu un diplôme de coach et d’autres certifications dans le domaine du bien être, je ne pense pas qu’il soit nécessaire d’avoir un diplôme pour se lancer (Je sais que cette déclaration va hérisser le poil de certains… ). De mon point de vue, si vos motivations sont bonnes, que vous vous sentez inspirer par ce métier et que vous avez confiance en vos compétences, alors je pense que vous pouvez faire un bon coach sans avoir fait d’études. Pensez aux coachs internationaux comme Tony Robins ou Mastin Kipp, eux qui n’ont jamais fait d’école...

Ce que je veux dire c’est: Ne vous limitez pas parce que vous n’avez pas fait d’études. Le coaching demande certes certaines “techniques” à connaitre mais il nécessite avant tout un travail intérieur qui se construit à “l’école de la vie” et qui n’est pas limité à une salle de classe. Vous vous formerez au fur et à mesure du développement de votre activité. Bien sur, cela ne remet pas en cause le fait qu’une certification a beaucoup de valeur et nous prépare au monde professionnel.

Après il faut savoir que chaque coach est différent. Moi par exemple, par mon hyper sensibilité et par mon parcours de vie, j’aide les gens à vivre leurs rêves. Certaines personnes, sont plus dans l’organisation et la rigueur. D’autres coach vont être dans la stratégie marketing, le développement digitale, l’amélioration des relations parents / enfants... Si vous avez envi d’ouvrir votre pratique de coach, il est donc primordiale de savoir dans quel domaine vous êtes “expert”.

Je pense que beaucoup d’entre nous sommes coach. Dans ma vision de l’humanité, sous sommes tous là pour aider quelqu’un et nous avons tous en nous un mélange unique de talents qui doit être mis au service d’un certain groupe d’individus.

Si vous avez envi de devenir coach, voici quelques questions pistes:

  • Pourquoi est ce que les autres m’appellent régulièrement?

  • Qu’est ce que je fais mieux que les autres?

  • Qu’est ce qui est facile pour moi?

  • Qu’est ce que les autres ont tendance à dire à mon sujet?

Après un an d’expérience je vous livre les choses importantes que j’ai appris sur l’accompagnement, pourvu qu’ils servent aux futurs coachs de ce monde mais aussi à toutes personnes qui aiment la relation humaine et qui aimeraient apprendre à aider un individu.

Le Coaching

IMG_2511.jpg

Même si mon ego adorerait ce doux langage, je ne suis pas plus extra-ordinaire que mes clientes.

Nous sommes toutes des personnes normales, avec des questionnements normaux, des doutes, et un sac à dos d’insécurité. Le problémo, c’est lorsque pour x raison, le sac à dos d’insécurité nous pèse tellement qu’il ne nous permet plus d’avancer. Dans ces cas là, un ou une coach peut être d’une grande utilité.

Une coach, c’est une bonne copine qui va croire en toi, qui va te donner la main et qui va te dire: “You can do it girl”! Une coach va célébrer tes moments de gloire, te donner de l’inspiration et du courage lorsque tu penses que “All is lost”, elle va questionner tes croyances et ne va pas hésiter à te dire si tu pars complet en fouise dans ta tête (ce qui, soyons honnête, nous arrive régulièrement…).

Dans chaque coaching, je m’assure d’être dans une écoute la plus totale, ouverte et en confiance. Je sais que ma cliente à toutes les informations en elle pour évoluer et s’épanouir. Attention, je ne promets pas “Richesse et Célébrité”, mais un accompagnement vers un épanouissement personnel. Je ne parle pas à ma cliente comme si elle avait 6 ans, je suis moi Anouk, avec toute mon humanité, ma sensibilité et mon (oh, si merveilleux) humour.

Je me dis aussi bien profondément dans mon ciboulo qu’il n’y a pas de “problème” chez ma cliente. Du coup, je ne cherche pas à analyser ce qui ne va pas chez elle pour lui faire une liste de ses défauts. Au contraire je place toute mon attention sur ce qu’il y a de bien en elle, afin de lui faire prendre conscience de la façon dont elle ternie sa propre lumière. Je lui montre ses blocages. Dans mon cabinet, j’accueille mes clientes à bras ouverts, je m’assure qu’elles se sentent appréciées et valorisées. On parle talents, ressources et rêves… Ce sont des moments riche en émotions, il y a des rires, des pleurs, parfois des riresetdespleurs en même temps. Bref, c’est magique et intense à la fois.

J’écoute sans jugement. C’est à dire… : Si ma cliente me dit qu’hier… “Elle a vu Jésus et les anges dans sa cuisine”… Ça veut dire que hier, ma cliente a “Vu Jésus et les anges dans sa cuisine”. Point.

Une écoute sans jugement demande un gros travail sur nous même car cela va forcement venir bousculer nos propres croyances et limitations. Moi j’aaaadore faire ce travail interpersonnel, car cela me permet aussi d’évoluer.

Et puis, qu’est ce que ça fait du bien de se sentir réellement comprise et entendue! Que quelqu’un nous voit tel que nous sommes et nous soutienne. Que ça soulage de ne plus avoir honte de nos ressentis et de nos questionnements!

Les qualités d’un coach sont: la curiosité, l’écoute et l’empathie.

Parfois je donne des conseils et je formule ça comme ça: “Tu sais, moi si j’étais toi…” … Et je vois avec ma cliente pour voir si elle est d’accord, si ça raisonne avec elle. Si c’est le cas, c’est génial ça veut dire que j’ai bien compris et si non, alors elle me donne d’autres informations pour que je puisse mieux la comprendre. Mon rôle est de questionner, d’inspirer avec des exemples, de comprendre les limitations et les peurs et de communiquer de manière efficace pour aider l’autre à avancer sereinement.

Il faut savoir que le métier de coach n’a rien de spécialement exotique. Ne vous faîtes pas duper par les réseaux sociaux ! Si je ne vois pas mes clientes, je passe la plus part de mes journées devant mon ordinateur ou sur mon téléphone. Il faut vraiment aimer ce métier.

Si vous vous sentez attiré par ce métier mais que vous aimeriez être aidé pour mettre votre business en place je peux vous aider, contactez moi en vous inscrivant pour un Clarity Call sur ma page Awaken.

Voici un article très sympa sur le métier de coach émotionnel.

Très très belle journée à vous

Anouk


Ce qu’elles disent…

“There was a time before Anouk and a time after Anouk, I am so grateful.”

- Alex 27 ans, Zimbabwe


“This was the best thing that could happen to me!! She helped me shift my perspective on life! It's a beautiful gift to have a coach by your side.”

- Eline 28 ans, Netherland


“Toute seule, j’avais du mal à faire la différence entre l’intuition et la peur, avec Anouk j’ai pu mieux me comprendre et avancer dans la direction qui participe à mon épanouissement émotionnel”

- Christelle 29 ans, Lausanne


“Je sentais que quelques chose n’allait pas mais je ne savais pas trop quoi et j’avais besoin de quelqu’un qui pouvait comprendre mes peurs, ça m’a vraiment permis d’avancer sereinement. Merci”

- Marianne 30 ans, Chamonix

“La SoulSession, pause hors du quotidien, est un moment privilégié où la douceur et la clairvoyance d’Anouk ont permis de me conforter dans mon projet de coaching en le laissant émerger pleinement”.

- Agathe 38 ans, Royen