Comment sortir d'une Dépression?

Screen Shot 2018-10-02 at 15.57.02.png

Il y a quelques jours je recevais chez moi une cliente en pleine dépression. Je fus pris par beaucoup de compassion pour cette femme et j’ai eu envie de vous écrire un post sur ce sujet.

Il y a quelques années en arrière, moi aussi j’ai fait une dépression.

Une dépression, ce n’est pas un petit coup de mou genre demain ça va aller mieux, genre on est un peu triste parce qu’on c’est pris un PV.

Une dépression c’est un état bizarre et constant dans lequel on se sent comme englué dans un brouillard. Lorsqu’on traverse une dépression, on a pas vraiment d’envies puisqu’on a du mal à se sentir inspiré et enjoué par notre existence.

Dans une dépression, il est difficile de rester présent.

Difficile de lire un livre parce qu’on n’arrive pas à se concentrer sur une page.

Difficile de tenir des conversations parce que on a du mal à rester à l’écoute de notre interlocuteur.

Difficile de rester concentré sur quoique ça soit, car notre esprit à tendance à zoner dans un no-man’s land où les bottes de foin roulent à l’infini.

On se sent limité, mais on ne sait pas vraiment par quoi, peut être par des émotions bloquées au niveau de notre bassin comme nous le dirait notre osteo.

On flippe. parce qu’on se dit que le brouillard ne partira jamais, qu’on restera sûrement à vie dans cette confusion totale, à errer sur terre sans savoir WTF is going on.

On a aussi eu l’envie d’étrangler notre pote “spirituelle” quand elle nous dit qu’il faut.. “Vivre le moment présent, être responsable de notre énergie et manger des baies de gojies”.

Enfin, on culpabilise parce que, bien qu’on se soit répété SAT NAM 108 fois, qu’on aille au yoga, qu’on ait éliminé de notre régime alimentaire toutes traces de gluten et bien qu’on RESTE POSITIF…. Et bien on est quand même:

Déprimé.

Si vous faîtes vous même une dépression j’aimerais déjà vous dire que vous n’êtes pas seul. Une personne sur 5 fera l’expérience à un moment dans sa vie d’une dépression. Quand on y pense, ça fait quand même un paquet de gens dans notre entourage.

La dépression c’est hyper tabou et c’est pas sexy DU TOUT.

Et comme personne ne veux être accompagné d’une personne déprimée, la Déprimée va apprendre à “faire semblant”, ce qui est encore plus fatiguant pour elle.

La dépression c’est pas quelque chose de facile dans le sens où on ne sait pas vraiment comment la guérir.

Alors oui, disons qu’on sait comment la “gérer” chimiquement avec des anti dépresseurs. On sait ce qui se passe au niveau de notre cerveau etc...

Mais les causes sont toutes différentes et les guérisons toutes uniques, ce qui rend impossible de standardiser notre chemin vers la santé.

C’est pas un virus et ce n’est pas une bactérie.

C’est plus fort que ça,

la dépression,

c’est une maladie de l’âme.


Conseils pratiques



  1. Relax the guilt sac



    Lorsqu’on est déprimé, on culpabilise parce qu’on a “tout” dans notre vie pour être heureux: De l’air pour respirer

    De l’argent pour manger

    Un toit pour nous protéger

    Je me doute que si vous lisez cette article vous possédez aussi des yeux, ou du moins un.

    Mais aussi la technologie pour le lire.

    Pourtant, on n’est pas heureux alors qu’il y a des enfants qui meurent de faim sur la planète.

    Franchement vous exagérez hein. Ahaha, je plaisante.

    Qu’on soit clair: Culpabiliser ne donnera pas à manger aux enfants. Au contraire, la culpabilité vous isolera, vous gardera bloqué, vous distancera du monde et de vous même. Donc le mot d’ordre c’est RELAX.

    Rassurez vous, réconfortez-vous, cajolez-vous d’amour propre.

    At the end of the day, all you really need: is love.





  2. Communicate what the heck


    Communiquez à vos proches que vous passez un moment difficile. Ainsi, ils sauront que ce n’est pas contre eux, ou à cause d’eux et cela évitera toute confusion ou qu’ils prennent votre état personnellement. En ouvrant une conversation honnête avec vos proches, vous vous sentirez moins seul, mais aussi vous découvrirez aussi sûrement que certains d’entre eux ont de bons conseils à donner et une écoute bienveillante.

    (Pas tous, mais c’est normal et il faut être ok avec ça).



  3. Offrez vous


    un cocktail de santé





    Bien que vos proches vous aiment, leur disponibilité sera limitée pour vous aider, car eux aussi ont une vie à vivre. Cherchez de l’aide chez les professionnels de la santé. Psychologue, psychiatre, acupunctrice, médecin ayurvédique, reiki master, tetha healing Goddess, shaman, diététicienne, naturopathe, sophrologue, homéopathe, masseur, ostéopathe, magnétiseur, thérapeute en cranio sacrée, coach, yoga teacher, méditation master…

    Il existe des centaines de thérapies différentes pour vous aider à reprendre le contrôle de votre vie. Personnellement, je ne pense pas que un seul fera l’affaire, et il vous faudra être entreprenant dans votre démarche et trouver ceux qui raisonnent avec vous.

    C’est cette énergie

    “entreprenante”

    qui vous aidera

    à sortir de la dépression.

    Même si elle est petite, même si ce n’est qu’un bourgeon et même si vous êtes toujours dans le brouillard.





  4. Des petits pas




    un jour à la fois



    Même si vous êtes englué, la vie continue:

    Il y a du ménage à faire, si vous avez des enfants, il y a des bouches à nourrir, il y a des lettres à envoyer aux impôts et il y a des réunions auxquelles participer. Il faut sortir du lit et prendre part à la vie malgré tout.

    Voici une question qui vous aidera à canaliser votre énergie sans vous laisser couler.

    Quelles sont les choses importantes et urgentes à faire aujourd’hui?

    Marquez sur un papier quelques actions et faîtes-les unes après les autres en rayant chaque fois qu’une action est complétée.

    Décortiquez les grosses montagnes en plusieurs petites marches pour ne pas vous laissez effrayer par la taille de certains projets et prenez des petits pas réguliers pour continuer à faire tourner la machine de la vie.



Dernièrement, voici un livre que j’aurai aimé que l’on me donne pendant ma dépression:

Des larmes au succès, Marianne Williamson

Si vous chercher un professionnel de la santé, j’ai tout un arsenal de personnes compétentes qui peuvent vous aider, et bien sûr, je suis aussi là si vous désirez mon aide.

Je vous embrasse de tout mon cœur,

xxx

Anouk



Les joyaux 9/10

Collection des joyaux

de sagesse

D'Anouk Corolleur

12144928_10153162098091630_6797698417108509907_n.jpg

Joyau 7:


“Everything is figeroutable”


- Marie Forleo


Le plan qu’avait mis en place mon amie partait à vau-l’eau.

Assise à la table d’un café, elle me racontait ses péripéties et me dit cette phrase que j’entends si souvent dans le monde du yoga et qui me met dans tout mes états de Life coach:

“Ba voilà, l’univers ne voulait pas que je fasse ça”.

(Moi = Emoji bleu de torpeur.)

Soyons clair… Ce n’était pas l’univers qui ne voulait pas que son projet prenne forme.

Au contraire, l’Univers lui disait:

“Ah ouai? Vraiment? Tu veux faire ça toi? Et bien montre moi à quel point”.

Lorsque nous prenons une décision, la vie va vouloir tester à quel point nous la voulons.

Grâce à ces tests, nous apprendrons à mobiliser nos ressources intérieures afin de mieux nous connaître et de nous développer intérieurement.

Le joyau de Marie Forleo “Everthing is figeroutable” nous rappelle qu’il existe une solution à chaque barrière ou challenge de notre chemin. Soyons créatif dans nos solutions et continuons à avancer sans rester bloqué.

Le lâcher prise ne veut pas dire “abandonner”.

Le lâcher prise se pratique lorsque nous avons fait de notre mieux.

Jusqu’au dernier moment rester concentré sur les solutions pour être dans le mouvement fluide de votre vie.au


Joyau 8:


“Start before you are ready”


- Richard Branson


“Ah non, moi je ne veux pas faire ça parce que j’ai peur.”

“Je ne veux pas commencer à enseigner le yoga parce que je ne suis pas prête.”

“Je ne veux pas aller courir parce que je n’ai pas les bonnes chaussures.”

“Je ne veux pas commencer mon business parce qu’il me manque des formations.”

“Je ne veux pas faire ça parce que je suis trop grosse… ?”

“Je ne veux pas parce que “Paroles, les paroles, les paroles - Dalida”.”

Vous aurez toujours l’impression de ne pas vraiment être prête pour la prochaine étape. Vous aurez toujours tendance à penser que “demain quelque chose va vous arrivez et LA vous serez prête”. Le truc, c’est que vous allez vite vous apercevoir que le temps passe et que si vous ne changez rien, si vous vous ne jetez pas dans le feu, alors rien ne changera.

Mastin Kipp dit aussi:

“La peur est un compas, qui nous indique où aller”.

La première fois que j’ai enseigné le yoga, j’avais tellement peur que j’ai failli annulé mon cours. La première fois que j’ai pris l’appel d’une cliente en coaching, mes jambes tremblaient. Mais une fois qu’on a traversé le feu, on se sent tellement content et heureux ! C’est au cours des obstacles relevés et en faisant ma propre expérience que je suis devenue une excellente prof de yoga et coach et je continue à évoluer à chaque session donnée.

L’important c’est d’oser commencer.

La vie est courte et elle passe vite.



Joyau 9:

“Success means we go to sleep at night knowing that our talents and abilities

Were used in a way that served others.”

- MarianNe Williamson



Si vous ne le saviez pas encore, je suis fan fan fan de Marianne Williamson.

Marianne réveille en moi la femme rebelle, guerrière et militante.

C’est simple lorsque j’écoute ou je lis du Williamson, j’ai envie de me lever sur ma chaise, lever mon poing vers le ciel et crier YYYYYEEEWW.

J’aime beaucoup cette phrase parce qu’elle nous donne la clef d’une vie réussie.

Le succès, c’est s’endormir le soir en sachant que nos talents et nos compétences ont été utilisés pour aider les autres.

Connaître nos talents et nos compétences demande une observation de soi-même et de son mode opératoire. C’est un travail minutieux où nous enlevons la banalisation et la dévalorisation de votre paysage intérieur. Dans mon programme Awaken, je vous aide à vous révéler pour vivre en vous épanouissant.


Vous voulez connaître

le SUPER JOYAU NUMERO 10?????

Il sera publié en exclusivité

dans ma newsletter

cette semaine !


Les Joyaux (6/10)

Collection des joyaux

de sagesse

D'Anouk Corolleur

Screen Shot 2018-09-12 at 20.02.35.png

JOYAU n°4: Growth is key,

Tony robbins

La vie est en mouvement et ce qui stagne meurt. A partir de ce concept, peut importe la situation dans laquelle vous êtes, si vous êtes en action, vous avez déjà "gagner". Et lorsque le sentiment de croissance est là, vous vous sentez invincible, motivée et concentrer sur votre objectif. Vous mobilisez des ressources jusque là inconnu pour traverser les obstacles qui se mettent sur votre chemin. Le chemin est trépidant et, en arrivant à destination, vous vous êtes découverte une nouvelle personne.

La croissance demande 2 choses:

1. Une direction. C'est à dire une vision claire de là ou vous allez.

2. Une force qui vous pousse hors de votre zone de confort, c'est à dire un tel ras-le-bol de votre situation actuelle que vous n'avez plus le choix que de sortir et d'affronter vos peurs.



JOYAU n°5: The only thing

we have

is NOW, Eckart Tollé

(ou Écartelé comme dirait une de mes amies)

Il y a pas très longtemps je dînais avec un amie médecin qui s'occupe de gens en fin de vie. Un peu comme Bronnie War (l'infirmière Australienne qui à écrit un article sur les plus grand regrets des gens), mon amie me racontait que ce qu'elle entend le plus souvent de ses patients mourants c'est qu'ils regrettent de ne pas avoir réellement profiter, d'être passer à côté de leur vie, d'avoir été là mais de ne pas vraiment avoir vécu.

Vivre le moment, être entièrement engager dans notre activité, que ça soit surfer, travailler, manger, faire l'amour, écrire un article...

Je suis toujours reconnaissante lorsque mes amis voient que je ne suis pas là et lorsqu'ils me rappellent à l'ordre de présence. Il me permettent de ne pas passer à côté de la vie, et c'est un beau cadeau à faire à quelqu'un.


JOYAU n°6: Life is relational,

Frédérique Cherri

J'entends pas mal aussi de "Spiritual Seekers" qui ne supportent plus la présence des autres. Du coup, ils s'isolent dans la spiritualité, dans un temple en Inde. Ils se réfugient dans la méditation ou dans le yoga comme on se réfugiait autrefois dans la religion.

Ils aiment bien d'ailleurs la philosophie de notre ami Sartre: "L'enfer c'est les autres".

Pour moi Jean Paul à oublié quelques mots dans sa phrase. Je vois plus un truc du style:

"L'enfer, c'est moi, et lorsque je suis en présence des autres, je le ressens encore plus".

La pilule est plus difficile à avaler je vous l'accorde, car du coup je ne projette plus mon état sur les autres, il m'appartient.

Les autres sont une pure réflexion de nous-même. Ils sont nos plus grands professeurs car ils miroirent notre situation intérieur. Pas de jugement, une simple observation et un questionnement permet de nous faire avancer.

Et pour reprendre les mots de "Into the wild": "Happiness is only real when shared". La vie est riche que lorsqu'on la partage.



Les joyaux magiques (3/10)

Collection des joyaux de sagesse

D'Anouk Corolleur

Screen Shot 2018-09-10 at 17.32.19.png

JOYAu N°3:

 

The Grass is greener

 

where you water it -

 

Neil Barringham

 

Dans la consommation émotionnelle on passe d'un truc à un autre sans vraiment prendre le temps de l'apprécier. Et, dès qu'il devient un peu inconfortable ou qu'il nous ennuie, on passe à autre chose. Que ça soit, un film, une amitié, un sport, un objectif, une activité. Nous avons tendance à consommer l’expérience comme une cigarette, vite fais, et puis on la jette sur le sol en attendant avec impatiente la prochaine.

Génération zapping.

Le joyau "The Grass is greener where you water it" de Neil Barringham, nous rappelle l'importance de prendre soin de notre jardin et des plantes qui y poussent (nos relations par exemple).

Envoyer un texto à notre copine pour dire "je pense à toi", appeler mamie pour lui faire une coucou, accueillir avec un grand sourire un ami chez nous pour leur communiquer: "Je t'aime, bienvenue". Toutes ces attentions enrichissent la qualité de notre sol et permettent l'expression de relations aimantes, vibrantes et authentiques.

Dans mon jardin, j'ai des arbres solides qui ont pris racines il y a beaucoup d'années et je sais que je peux aller me réfugier sous leurs branches si il y a un tempête dans ma vie. J'ai beaucoup de chance, mais aussi je prends le temps de les nourrir, de les soigner et de les aimer.

Et parfois, il faut dire au revoir à une plante pour pouvoir faire de la place afin d'accueillir dans notre jardin, d'autres formes et couleurs.

C'est vous le paysagiste.


les joyaux magiques (2/10)

IMG_8347.jpg

 

Ma curiosité, mes voyages et mes rencontres m'ont permis d’ouvrir mon esprit à toutes sortes d'enseignements, de techniques et de courants d'idées. Depuis les enseignements de Jésus ou de Gautama Buddah, des messages chantés dans les gospels des églises noires américaines, aux allégories de la mythologie grecque, aux Alcooliques Anonymes, aux légendes Amérindiennes, au mystique du récit de Peter Pan, au texte métaphysique "Un cours en Miracle", jusqu'aux traditions Yogiques...

Je me définis comme une Chasseuse de Sagesse (Chasseuse de Sagesse, chasseuse de sagesse, chasseuse de sagesse... ahahah pas facile à dire hein?).

De la même manière qu'un chercheur part en quête de pierres précieuses; je déniche, renifle et goûte aux pièces de sagesse qui nous ont été laissées sur terre, afin de m'assurer de leur authenticité.

Et bien qu'ayant voyagé dans des pays lointains et exotiques, j'ai trouvé mes plus belles pièces dans le commun de la vie. 

Voici quelques-unes des pièces de ma collection privée.

Collection des joyaux de sagesse

D'Anouk Corolleur

JOYAu N°2:

 

You get in life

 

what you have the courage

 

to ask for -

 

Oprah Winfrey

 

Screen Shot 2018-08-31 at 14.44.12.png

Je croise pas mal de monde qui on appris à se "contenter" de "blah".

Ils se contentent d'une vie qui ne les inspire pas car il ont décidé que "la vie c'est comme ça".

Ils se contentent d'une situation x... parce qu'ils pensent que rien d'autre n'est possible pour eux.

Pour reprendre la phrase de Oprah Winfrey: 

— 'You get in life what you have the courage to ask for.'

Bien sur, il existe 2 sortes de "Contentement":

L'un emprisonne dans une vie triste, sans couleurs, et nous laisse dans un marécage émotionnel stagnant. Tandis que l'autre est l'expression de la gratitude qu'on appelle "Santosha" en tradition Yogique.

Ce joyau nous rappelle l'importance de CROIRE en nous et en NOTRE pouvoir.

Vous vous pensez peut être dans un job que vous détester parce que ... "c'est la crise" ou parce que "que vous n'avez pas de diplôme" ou ... parce que "vous êtes trop âgé "...

Et bien, ce joyau vous rappel que vous vous mettez des bâtons dans les roues...

L'Univers réponds toujours aux choses auxquelles vous croyez.

Vous croyez que vous êtes là pour une raison? Que vous avez quelque chose à donner? Que vous pouvez trouver un job dans lequel vous avez la liberté de partager vos talents?

Vous croyez qu'il est possible de faire l’expérience d'une relation romantique dans laquelle vous vous sentez libre, aimé, soutenu?

En créant de nouvelles croyances positives, nous ouvrons le champs des possible et l'univers nous guide.

Alors choisissez quelques chose qui vous fait profondément vibrer et ne vous "contenter" pas d'une vie qui n'inspire pas votre âme.


Ce joyau nous rappelle aussi que le pouvoir n'est pas à l’extérieur de nous... dans un job ou dans une relation. En effet, cette pensée nous replongerait dans de la consommation émotionnelle (nb. article précédent).

En ouvrant le champs des possible aujourd'hui, nous reconnaissons l’entièreté de votre âme, nous arrêtons de vouloir être en contrôle de tout et nous laissons l'univers (dieu, la magie, le cosmos) s'occuper de sa manifestation. En se détachant du résultat, nous devenons engager dans le moment présent, là où la magie opère.

C'est un paradoxe, comme beaucoup de principes fondamentaux qui régissent l'Univers.